Accueil > Mes bons conseils pour vos souliers > Choisir ses chaussures > Fabrication d’une chaussure sur mesure > Réalisation d’une tige de chaussure sur mesure

Réalisation d’une tige de chaussure sur mesure

Comment se fabrique une chaussure ?

mardi 5 février 2008, par Sophie bottière

La première chose à faire est de dessiner la forme des peaux nécessaires à la réalisation de la tige (le dessus) de la chaussure et de les découper (les "lever"). Il faudra ensuite les parer et les piquer (les coudre).

Le box (sorte de cuir) étant mis à plat, on visualise les défauts afin de procéder à la levée de peau des quartiers.

On fait de même avec la claque.

La coupe doit être précise et propre pour un bon résultat.

La coupe

Ici, je positionne l’onglet, où queue de chien, qui est un renfort des quartiers arrières.

Les doublures sont toujours coupées avec un excedent qui servira à fixer la tige sur forme lors du montage.

Là, on rétrécit la doublure des quartiers afin de ne pas se retrouver avec une "poche" au montage, l’ensemble doit parfaitement plaquer sur forme .

Traçage des doublures.

Patronnage avec la coupe des doublures.

La coupe se fait avec un chasse-peau. Elle doit être propre et nette.

Renforts d’oreilles de quartiers, ces renforts sont travaillés avec minutie car ils viennent entre le dessus et la doublure, il sont parés et servent à renforcer le laçage ,ils doivent rester invisibles. Voici l’une des différences entre chaussure sur mesure et une chaussure PAP (Prêt A Porter) où l’on trouve des oeillets métalliques.

Préparation de la couture plateau où du lac.

Ici je prépare une couture lacée, tous les pointés sont perforés avec une piquette ronde et fine .

Ici parage de la claque doublure pour la prise d’assemblage claquage.

En mesure, toutes les pièces de cuir qui sont superposées sont parées afin que ne subsiste aucune surépaisseur, qui pourrait blesser le pied.

Ensuite, je vais passer à la phase de "couture" de la tige, plus techniquement, il s’agit du parage et du piquage.

Messages